Non classé

Valence 28 novembre: Rassemblement unitaire pour nos droits et nos libertés – face à la loi de sécurité globale et ses conséquences

Nous partageons cet appel à rassemblement que notre association à signer avec plus de 40 autres. RDV Fontaine Monumentale (pôle Bus) à 14h30 samedi 28 novembre.

Le communiqué:

Pour de nombreuses organisations : associatives, syndicales, politiques, de nombreux médias, la Défenseure des Droits, jusqu’au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, la loi «sécurité globale» représente une atteinte grave aux droits fondamentaux et à la liberté d’expression, de manifestation, d’informer et d’être informé.

Face à la suppression progressive de nos droits et de nos libertés, une indignation collective amène nos différentes organisations (syndicales, associatives, citoyennes…) auxquelles se joignent plusieurs forces politiques, à converger et à faire front commun.

Cette loi, au delà de restreindre le droit de filmer les forces de l’ordre ou d’amplifier l’utilisation des technologies de surveillance, vise aussi à criminaliser les nouvelles formes d’action et d’information, toutes ces formes diverses de militantisme qui sont désormais les nôtres, combinant manifestations, actions de désobéissance civile, sensibilisation, mobilisation médiatique et juridique.

Cela aggravera encore plus les risques encourus par celles et ceux qui veulent simplement exercer leurs droits de citoyen·nes et défendre les libertés.

En réponse à la montée en puissance d’un état autoritaire, sécuritaire et face à la loi dite « sécurité globale » et ses conséquences, nous appelons à un grand rassemblement pour nos droits et nos libertés, le samedi 28 novembre à 14h30 à la fontaine monumentale de Valence, dans le respect des protocoles sanitaires et des activités de centre ville.

Pour ce rassemblement, nous proposons à chaque participant.e.s de se munir d’un masque avec une croix au niveau de la bouche pour symboliser la restriction de nos libertés.

Tout le monde est concerné! Plus que jamais, solidaires et uni·es, soyons déterminé.e.s à lutter pour nos droits et nos libertés.

Co-voiturage de la gare de Die à 13h, de celle de Saillans à 13h15 et de celle de Crest à 13h30.

- Page de l’évenement sur Facebook : https://www.facebook.com/events/676821609610124/

De nombreux signataires ont d’ors et déjà répondu présents :

Action Collective Antifasciste Valence • Alternatiba Valence & Co • ANV COP‑21• Association France Palestine Solidarité 07 26 • Association Voies Libres Drôme • Association Ensemble Abya Yala • Art en Grève Valence • ASTI Valence • ATTAC Montélimar • CIMADE Valence Romans • Colleuses de Valence • Confédération Paysanne 26 • CGT 26 • CNT Syndicat des Travailleurs Précaires 26 • EELV 26 • Ensemble! 07 • Extinction Rebellion • Fakir Drôme Ardèche • FNEC FP FO 26 • FSU 26 • Génération climat • Gilets Jaunes Crest, Saillan, Valence, Tain-Tournon, Royans-Vercors • Libre pensée 07 26 • Ligue des Droits de l’Homme • France Insoumise • MRAP 26 • NPA 26 • PCF 26 • Pas d’enfants à la rue • Pour une Écologie Populaire et Sociale • Plus jamais ça Sud Ardèche • POI • Pont citoyen • Ricochets • Radio D’ici • SNUDI-FO 26 • Solidaires 07 26 • Solidarité et Language • Sorosa • STOP Nucléaire 07 26 • Valence en Lutte • Witch bloc • Youth For Climate

Actu

Paris, la nuit de la honte – Nouvelles violences policières contre des migrants et des journalistes – Là-bas si j’y suis

Nouvelles violences policières cette nuit dans Paris contre des migrants et des journalistes. Même le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin sur Twitter se dit choqué par les images de la nuit. « Je viens de demander un rapport circonstancié sur la réalité des faits au Préfet de police d’ici à demain midi. Je prendrai des décisions dès sa réception », a-t-il ajouté.

Suite de l’article ici: https://la-bas.org/la-bas-magazine/reportages/paris-la-nuit-de-la-honte

Non classé

Les CRS font de nos vies un enfer. Des migrants à Calais témoignent d’un déchainement de violences policières – Bastamag

Originaires d’Érythrée, ils sont à Calais avec l’espoir d’atteindre le Royaume-Uni. Mais depuis le début du confinement, ils alertent sur un redoublement d’actes violents commis par des policiers à leur encontre. Il est rare que des réfugiés s’expriment publiquement sur ce qu’ils subissent. Basta ! a donc décidé de relayer leurs témoignages.

« Tout d’abord, nous tenons à remercier les Français pour leur hospitalité et aussi pour leur gentillesse. Permettez-moi de vous présenter ma communauté et moi-même, pour que vous ne soyez pas laissés dans le froid. Nous sommes de la communauté érythréenne vivant à Calais près de l’aire de jeu BMX. Notre communauté habite ici depuis plusieurs années. Ici, il y a beaucoup d’histoires difficiles à digérer, qui sont gardées sous silence même lorsque l’on essaie de les diffuser. Nous demandons donc une solution rapide de nos problèmes. Laissez-moi vous raconter une partie de notre histoire.

Suite de l’article sur https://www.bastamag.net/Les-CRS-font-de-nos-vies-un-enfer-des-migrants-a-Calais-temoignent-d-un-dechainement-de-violences-policieres

Non classé

« Pour les migrants mineurs, le cauchemar est permanent » // Entretien avec Dieudonné Kobanda, éducateur et sociologue // Streetpress

En France, les mineurs ont en théorie un toit et accès à l’éducation. Mais pour des milliers de migrants de moins de 18 ans, ces droits ne sont pas respectés. Le sociologue Dieudonné Kobanda, auteur d’une enquête sur ces jeunes, raconte leur quotidien.

« Lorsque les mineurs isolés ont commencé à arriver, au début des années 2000, les pouvoirs publics français et européens ne savaient pas quoi faire d’eux », se remémore Dieudonné Kobanda, auteur de l’enquête sociologique Enfants isolés étrangers : une vie et un parcours faits d’obstacles, paru en 2016. « Les législations n’avaient prévu d’accueillir que des familles et des adultes. »

Suite de l’article sur https://www.streetpress.com/sujet/1605016661-pour-les-migrants-mineurs-le-cauchemar-est-permanent

Non classé

Seine-Saint-Denis : 2000 migrants évacués d’un campement au pied du stade de France

Une vaste opération d’évacuation et de mise à l’abri a démarré ce mardi matin à 7 heures. C’est la 66ème opération en cinq ans dans le département…. en pleine crise sanitaire…

Suite de l’article ici: https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/seine-saint-denis-2000-migrants-evacues-d-un-campement-au-pied-du-stade-de-france-17-11-2020-8408739.php?fbclid=IwAR3xhAhb5ljw3NnodR1jDVxKOvv0eIaOWa7EY8jUY9Jsz9tysi_HdH1k1pI#xtor=AD-1481423552

Actu

les voix en cage – épisode 14

Voila des nouvelles des CRA. Ce mois novembre, 
Les CRA sont pleins et les frontières sont toujours fermées. La cimad
parle de syndrôme " attentat" pour justifier du maintien en détention de
personne aparament fiché S mais les assoiations de soutien ne sont pas
tenus au courant. L'état réprime pour rassurer  ceux et celles qui reste
scotché devant la télé..
Au CRA de plaisir qui est censé être utilisé pour enfermer les personnes
ateinte du covid, un seul détenu à des symptome et les autres attendent
toujours leurs résultat de test. 
Au mesnil-amelot début novembre des soutiens venus au parloir on été
amendés.
A lyon les conditions de détentions font craqué une personne qui tente
de se suicider avec de la javel. Un maton se permet des tortures sur des
personnes détenus. 
Globalement la bouffe reste dégueulasse et souvent périmé, très peu
d'accès aux soins, pas ou peu de gel pour les mains, peu de savons,
certain détenus témoigne de leur crainte d'attraper le covid car on ne
leur distribut qu'un masque par semaine.. 
Jusqu'a de tous les centre de rétentions nous continurons de pensez à
elles et eux et de diffuser leurs paroles!  

Plus de détails par villes sur le tour d'infos et le témoignage : bande
son ici :
https://audioblog.arteradio.com/blog/146183/podcast/156573/infos-et-temoignages-dans-les-cra-le-10-novembre-politique-securitaire-les-cra-debordent#

Merci de diffuser si vous le pouvez et n'hésitez pas a appelez dans les
cabines ou soutenir les luttes proches des CRA.

A bientot,
Les voix en cages
Actu

Marseille : la tension monte au centre de rétention du Canet // La Provence

Un incendie, des grèves de la faim, des cas de Covid : en soutien aux retenus, une centaine de membres du Collectif des migrants a manifesté hier

Suite de l’article ici: https://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/6173464/marseille-la-tension-monte-au-centre-de-retention-du-canet.html?fbclid=IwAR3RJZmX6DbnF8izxhig_a4YZrps6oNtMY9vR801kvTQugCZh9f2ByiJvD8

Actu

Point de fuite: Briançon, refuge en sursis sur la route de l’exil // radio Suisse RTS la 1ère.

Depuis l’hiver 2015-2016, la région de Briançon est devenue un point de passage sur la route de l’exil à la frontière franco-italienne, via les cols de lʹÉchelle et de Montgenèvre. À l’été 2017, un lieu de premier accueil a été ouvert, mis à disposition par la communauté de communes du Briançonnais. Plus de 11ʹ000 personnes y ont séjourné. Le Refuge Solidaire est un lieu de répit, qui offre repas chauds, écoute, soins et convivialité. Mais tout le monde ne lʹentend pas de cette oreille. Élu au début de l’été 2020, Arnaud Murgia le nouveau maire de la ville et président de la Communauté de communes du briançonnais, ne veut pas renouveler le bail avec les membres de lʹassociation qui gèrent le lieu. Il leur a envoyé un ultimatum pour que le local soit évacué au plus tard fin octobre 2020. Mais sur place, les bénévoles engagés dans l’accueil sont bien décidées à poursuivre leur action, soutenus par plus de 35ʹ000 pétitionnaires qui demandent au maire de revoir sa copie.
Reportage: Pierre Isnard-Dupuy (Collectif Presse-Papiers) avec la complicité Clair Rivière
Réalisation: Didier Rossat
Production: Muriel Mérat et Christophe Canut
Photo: Ambiance au Refuge solidaire de Briançon quelques jours avant la fin de lʹultimatum de fermeture lancé par le maire de la ville aux résident.e.s et bénévoles du lieu, France (2020)

Reportage audio à écouter sur https://www.rts.ch/play/radio/point-de-fuite/audio/point-de-fuite-brianon-refuge-en-sursis-sur-la-route-de-lexil?id=11693692

Actu

Et pendant ce temps là, confinés et retenus au centre de rétention de Marseille // Communiqué des retenus du CRA de Marseille

Nous sommes actuellement plusieurs personnes, dont des pères de familles dont les enfants résident en France, à être « retenus » au Centre de Rétention du Canet à Marseille. Nous souhaitons alerter la population sur nos conditions de rétention en cette période d’épidémie de Covid-19, ainsi que sur l’iniquité de cette rétention, alors même que les frontières internationales sont fermées et que toute expulsion sera donc impossible. »

Suite de l’article sur https://mars-infos.org/communique-des-retenus-du-cra-de-5387?fbclid=IwAR2D5z9d0KtZ7XZxTNNNyfN1A-PQOrcS8L8k__tsqI31d4Y8yMgjnGBH86A

Non classé

Migrants aux frontières de l’Europe, de Lampedusa à Briançon // grand reportage RFI

Le week-end dernier, les garde-côtes italiens ont secouru une petite embarcation de migrants au large de la Sicile. Sur les 11 personnes parties d’Algérie, une semaine plus tôt, seules 6 étaient encore en vie. Que deviendront les survivants ?

Comme beaucoup, ils essaieront peut-être de poursuivre leur route vers d’autres pays d’Europe. Et devront franchir d’autres frontières, y compris dans l’espace Schengen. Aujourd’hui, Grand reportage nous emmène sur la route des migrants de l’Italie à la France.

«Migrants aux frontières de l’Europe, de Lampedusa à Briançon». Un Grand reportage de Juliette Gheerbrant, réalisé par Pierre Chaffanjon.

A écouter sur https://www.rfi.fr/fr/podcasts/20201021-migrants-fronti%C3%A8res-europe-lampedusa-%C3%A0-brian%C3%A7on?ref=me&fbclid=IwAR3Pvim4WVd-

Un mineur isolé guinéen dans une vallée au-dessus de Briançon.

M-QS4cpr88bS1lwCGE_kdV80G_sj9qaF95LxOMX_cVH7PhI