Agenda, Non classé

Besoins et chantier à la maison CESAI de Gap

Ca y est l’hiver arrive au Cesai et les chantiers qui vont avec! Les choses avancent vite à la maison, l’elec et la plomberie sont presque au point et vu la taille du lieu, c’était pas gagné ! Maintenant, au tour du froid de lui faire sa fête, mais on a besoin
d’aide! deux choses: des besoins et un chantier !

Les besoins :
– radiateurs elec max 1000w
– poils à bois
– chaudière gaz
– matos d’isolation et isolants
– tasseaux, palettes, cartons, plaques de pvc, plaques de plexi
– tous les outils possibles et imaginables
– couvertures et tissus (déjà utilisés!) pour calfeutrer portes et
fenêtres
– extincteurs

Tout cela comme vous vous en doutez est assez urgent …

Le premier chantier est prévu ce samedi 8 à partir de 9h, on préparera
quelque chose à manger mais ça sera pas de trop si vous en faite de
même!
Et si vous avez un peu d’outillage ça serait super !
C’est aussi une chouette occasion de venir franchir la porte de la
maison Cesai, de se rencontrer et de partager un moment ensemble;

Alors, à très vite

La maison Cesaï
Rue de l’Imprimerie
05000 Gap

Publicités
Non classé

A voir: Investigatiôns saison 8 – Migrants : destins croisé

Au sommaire : Au pied du mur : Italie – France, la France solidaire. Migrants exilés et citoyens se croisent le long des cols de la frontière franco-italienne : les espoirs des uns rencontrent les craintes des autres. – Mission Aquarius. Rencontre avec ceux qui s’engagent sur l’Aquarius pour aider les migrants.

https://www.france.tv/france-o/investigations/investigations-saison-8/803389-migrants-destins-croises.html?fbclid=IwAR1QQaw4vcVNFaYUclib7XJsF-8gkJByZi91JcS4VgfgpBd5IsOaC8e5I5Q

Non classé

Reportage Audio – CÉSAï Centre social Autogéré – GAP

Un hébergement, un lieu de solidarité, d’organisation et des activités libres et gratuites

voici un reportage sur le centre social autogéré CESAÏ qui vient d’ouvrir ses portes à Gap.
Reportage Audio – CÉSAï Centre social Autogéré – GAP

A l’orée de l’hiver, la réponse de l’état est clair : le silence et la force
Après l’expulsion de la Maison CÉzanne, 17 demandeurs et demandeuses d’asiles se sont retrouvés à la rue. Après 48h d’occupation de la préfecture, la seule réponse des institutions est la force : plus de 80 gardes mobiles viennent déloger les 40 occupant.e.s.

A l’orée de l’hiver, la réponse de l’état est clair : le silence et la force.

Le centre ville de Gap est pourtant doté d’un beau parc immobilier …vide.
Le maire, Roger Didier, présent et vaillant lors de l’expulsion de Cézanne, n’a pas daigné montrer son nez.

Réapproprions nous nos vi(ll)es
C’est avec bonne humeur et détermination que les demandeurs.euses d’asile soutenu.e.s par des collectifs et individu.e.s, décident de ne pas se laisser faire. Le Centre social autogéré CÉSAÏ répond à l’état : « Réapproprions nous nos vi(ll)es »

Face à la situation des exilé.e.s et laissés pour compte, à la misère sociale et au vide culturel de la ville de Gap, le CÉSAÏ ouvre donc ses portes rue de l’imprimerie.
Son but : proposer un hébergement, un lieu de solidarité, d’organisation et des activités libres et gratuites.

Que fleurissent les lieux de luttes !

Diffusez ! Partagez sans mesure !

image-2-768x045b

Non classé

Ouverture d’un lieu d’accueil à Gap – gros besoins sur place

Suite à l’expulsion de la maison Cézanne à Gap, une maison a été ouverte rue de l’imprimerie pour accueillir les exilé.e.s à la rue.

Gros besoin de gens et de matériel sur place, matelas, lit, gazinière, frigo, nourriture, …

Un convoi partira demain en début d’aprem de Crest. Envoyez nous un mail si vous avez de quoi… voies_libres_drome@riseup.net

 

 

Non classé

Brest. Des lycéens se mobilisent contre l’expulsion d’un élève malien – ouest France – 16 octobre

httf3f502c947c691ed73b7f79fe8b5fedb-brest-des-lyceens-se-mobilisent-contre-l-expulsion-d-un-eleve-malien

Ce mardi matin, à Brest, des élèves du lycée de Dupuy-de-Lôme se sont mobilisés pour défendre leur camarade malien Amedi, en bac pro dans l’établissement et menacé d’expulsion. L’expulsion a finalement été suspendue par la préfecture.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/brest-des-lyceens-se-mobilisent-contre-l-expulsion-d-un-eleve-malien-6020575?fbclid=IwAR2yKXdKIkTDuwotP6UMS3mZxFd9IFRdrmZKt88SNHsyNxUeozun9QE-Nqg

Non classé

Flash infos écrit par des camarades présent à clavière où la répression continue

Flash infos écrit par les camarades sur place lors de l’expulsion de ce matin

Depuis 3 jours, on s’est installéE spontanément sur la place de Clavière. Les flics et la digos nous surveillent en permanence. Hier soir un barnum a été monté (6×4m). Il fait zéro degrés.

10h30: arrivée de cars de Polizia avec du matériel d’expulsion. La polizia locale, les carabinieri et la digos sont sur place depuis l’expulsion de chez Jésus. Ce matin ils ont eu des renforts de camions: 2 de polizia, 1 de carabinieri et 1 de guardia di finanza. Plusieurs dizaines de flics pour 15 personnes sur la place. Il nous remettent un avis d’expulsion pour occupation abusive de l’espace public.
On refuse de partir. Ils nous menacent de prendre tout le matériel si on ne le démonte pas immédiatement.
Contrôle d’identité.
Ils nous laissent 5 minutes pour donner nos papiers sinon ils nous embarquent.

11h: On refuse toujours de partir, les flics ne savent pas quoi faire et attendent des ordres de leurs supérieurs qui sont bien embêtés.

11h15: Le maire vient nous parler et se dédouane en disant qu’il est soumis aux ordres du prefet qui exige l’expulsion immédiate. Le maire dit qu’il n’y a que la « solution » d’Oulx (à 20km de la frontière, une salle ouverte uniquement la nuit, gérée par des assos notamment religieuses avec une vingtaine de couchages) car aucune salle n’est disponible sur la commune de Clavière.
Il propose de mettre en place une ambulance de la Croix rouge pour redescendre les copaines de passage qui veulent aller à Oulx. Celleux qui refusent de s’éloigner de la frontiere pourront toujours dormir dehors.

12h: La guardia de finanza (dont la brigade anti-terroriste) est arrivée entre temps. Les flics nous demandent de partir dans 10 minutes max. On demande à récupérer nos papiers mais ils veulent qu’on range les affaires avant.
Ils s’équipent (casque, bouclier, matraque, lacrymos…).

12h30: Les copaines arrivent en soutien et se font entourer par la guardia de finanza. Ielles ne peuvent pas rentrer dans la place, ielles restent derrière la barriere. On commence à démonter le barnum et ranger tranquillement les affaires. On ne peut toujours pas récupérer nos papiers et on est complètement nasséEs. La digos nous menace de nous inculper pour refus d’obtempérer si nous ne quittons pas la place avant 14h30.

13h30: On a rangé les affaires. On attend les véhicules pour les emmener. Toujours aucun document rendu.

14h 30: On termine de charger les véhicules, ils nous rendent nos papiers et on pars en direction de la France. En passant part la PAF la majorité des véhicules a été contrôlée.

44053960_479350105883724_4011437937647419392_n

Non classé

Rassemblement en solidarité à l’expulsion de l’espace auto-géré « Chez Jésus »

Ce jeudi soir à 18h place de l’église de Crest, rassemblement en soutien à l’Expulsion de l’espace d’accueil autogéré « Chez Jesus » de Clavière à la frontière franco-italienne (https://rebellyon.info/Expulsion-en-cours-chez-Jesus-a-clabviere-19636) .

Rassemblement solidaire Contre les expulsions de refuges et occupations solidaires envers exilé.e.s et autres sans abris / Contre les frontières, contre la politique européenne criminelle, contre l’agence Frontex (qui partout ferme les frontières grâce à des centaines de millions d’euros provenant de nos impôts et met gravement en danger les exilé.e.s) / Contre toutes les lois inhumaines (imposées par LREM et les autres gouvernements) qui instrumentalisent et grossissent démesurement la prétendue « crise migratoire » pour faire du fric et du business électoral sordide. Apportez banderoles, casseroles, textes et témoignages, et tout ce que vous jugerez utile.

Plus d’infos sur http://www.ricochets.cc/Rassemblement-en-solidarite-avec-le-refuge-Chez-Jesus.html

Non classé

Appel à soutien au refuge « Chez Jesus » en cours d’expulsion

Ce matin du 10 octobre, très tôt, la police italienne a expulsé le
lieu situé dans la salle paroissiale de Clavière, où étaient logés
les migrant·e·s mis à l’abri provisoirement. Parmi les personnes
présentes trois sans papiers et plusieurs soutiens. Les personnes ont
été sorties rapidement de chez Jésus. La police a tout cassé à
l’intérieur du lieu et a ensuite sorties toutes les affaires.

Les quinze soutiens qui étaient présent à l’intérieur ont été nassés
pendant plusieurs heures dans le jardin. Les trois personnes sans
papiers ont été emmenées ailleurs et seraient apparemment libres.
Après contrôle des identités et des « fiches » des personnes,
celles-ci sont reparties libre mais accusées d’occupation illégale
en réunion.

Depuis cet hiver, ce lieu autogéré permettait aux migrant·e·s,
harcelés par la police, de trouver un lieu où se reposer avant de
traverser la montagne. Cet endroit était crucial pour lutter contre la
politique raciste des gouvernements français et italiens, puisqu’ils
recueillaient les témoignages des violences policières et ils
s’opposaient à cette politique en aidant les migrant·e·s qui y
passaient (enfants et adultes). Ils les préparaient à traverser la
montagne, où les mort.es de cette traversée sont trop nombreux·ses.

Solidarité avec les expulsé·e·s.

Des infos sur https://valleesenlutte.noblogs.org/

Quelques rassemblements s’organisent:

  • RDV à Crest à 18h – jeudi 11 oct – place de l’église
  • A Marseille jeudi soir à 17h sous l’Ombrière du Vieux Port. + d’infos à suivre.
  • A Grenoble, mercredi soir à 18h au parc mistral, devant la mairie.

43599446_476880199464048_4404813532726558720_n