Presse

Humiliations, mises en danger, violences : enquête sur les abus policiers contre les migrants – Bastamag – 6 novembre

Le procès des « 7 de Briançon », poursuivis après leur participation à une manifestation contre l’action à la frontière des militants d’extrême-droite de Génération identitaire, démarre ce 8 novembre. Le tout sur fond de crise franco-italienne, après l’intrusion récente côté italien de gendarmes français refoulant des migrants. Au quotidien, sur les chemins alpins qui relient les deux pays, les réfugiés voient leurs droits piétinés, subissent des courses poursuites dangereuses, des humiliations et même des violences de la part des forces de l’ordre. Du point de vue des migrants, peut-on encore parler d’État de droit ?

https://www.bastamag.net/migrants-refugies-route-police-violences-gap-alpes-briancon?fbclid=IwAR1IAA2ukGDHPxC4p17yZ8kJBGYAAk3cX9cVI1VtiCX-y8I6tqE2zuHu1cI

arton7000

Publicités
Presse

TÉMOIGNAGE. Diorli, 6 ans, enfermé au centre de rétention de Rennes – ouest France – 1er novembre

Une famille albanaise, avec un enfant de 6 ans, a été placée au Centre de rétention administrative (CRA) de Rennes mardi et mercredi. Le juge des libertés et de la détention a demandé leur remise en liberté ce mercredi.

bc663ee38094adf8c13eac7c1e3189a4-diorli-6-ans-enferme-au-centre-de-retention-de-rennes_1https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/diorli-6-ans-enferme-au-centre-de-retention-de-rennes-6045866?utm&fbclid=IwAR2dVM3-qxGc2K04bVNVtkWwf3OZ23jkUXTzFIpEiR2RRog1Yr7ei1eX1pc

Presse

Retour sur la Soirée de soutien à Paris pour les 4+3 de Briançon. – le compte-rendu en mots et en photos, réalisés par le collectif parisien La meute

Une salle pleine à craquer, qui débordait sur le trottoir. Jamais on n’avait vu autant de monde à la Générale Nord-Est, métro Voltaire à Paris. « On est entre 700 et 900, on a dû ouvrir les grandes portes frontales pour accueillir tout le monde et respirer un peu ! », nous confiait un membre de La Fanfare Invisible, organisatrice de la soirée en coopération avec le Comité de soutien aux 3+4 de Briançon, La Générale Nord-Est et Les Tabliers Volants .

45394504_456439851427015_6112576152629411840_ohttps://alpternatives.org/2018/11/05/il-est-hors-de-question-que-nos-montagnes-servent-de-cimetiere/?fbclid=IwAR0qkZ1eQ9CoslwhfErdRMksngT90BJIbwDTAO0iUGeWdpw8POXf3Yo8ekE

Agenda

Réunion de la plateforme de Crest – lundi 5 novembre chez Eugène

Pour ceux notamment qui n’ont pas pu venir à la soirée d’octobre, le groupe « coordination » de la plateforme se réunit ce lundi de 19h à 20h30 Chez Eugène (avec un pti truc à grignoter pr ceux qui veulent).

Y sont invités aussi les référents des groupes thématiques qui se sont créés et auto-organisés entre eux lors de la soirée rencontre, sur les thèmes suivants : juridique, transports, santé, hébergement, vie sociale-loisirs, cours de français et coordination de la « plateforme ».

Vous êtes donc bienvenus ce lundi pr vous remettre dedans et si vous avez envie de donner éventuellement un petit coup de main sur un des groupes ou sur la coordination. On va notamment avoir besoin d’aide pr créer un mailing simple à utiliser pour les demandes courantes et les urgences (recherche logement pour une famille qui arrive sur Crest, transport, rv médical, dossier juridique…

 

Presse

La mobilisation autour des 3 de Briançon se renforce avant le procès – Radio Lac

Le procès des 3 de Briançon approche. Jeudi 8 novembre, les deux jeunes Genevois, Théo et Bastien et l’italienne Eleonora seront jugés à Gap. La justice française reproche à ce trio d’avoir aidé une trentaine de personnes à entrer illégalement en France. C’était lors d’une marche de soutien aux migrants, en avril dernier. Une marche le long de la frontière franco-italienne. Depuis leur arrestation suivie d’un passage dans la prison des Baumettes, à Marseille, leur comité de soutien s’active. Ce matin, le comité était à la douane de Veyrier. En quoi consistait leur action?

https://www.radiolac.ch/actualite/la-mobilisation-autour-des-3-de-briancon-se-renforce-avant-le-proces/?fbclid=IwAR2f4Jd2o6qAhrEL1FV5M7HHh4v90pgQyIg79S7kOir3WikBF-hfkJ6TWH4

dsc_0510

Non classé

Reportage Audio – CÉSAï Centre social Autogéré – GAP

Un hébergement, un lieu de solidarité, d’organisation et des activités libres et gratuites

voici un reportage sur le centre social autogéré CESAÏ qui vient d’ouvrir ses portes à Gap.
Reportage Audio – CÉSAï Centre social Autogéré – GAP

A l’orée de l’hiver, la réponse de l’état est clair : le silence et la force
Après l’expulsion de la Maison CÉzanne, 17 demandeurs et demandeuses d’asiles se sont retrouvés à la rue. Après 48h d’occupation de la préfecture, la seule réponse des institutions est la force : plus de 80 gardes mobiles viennent déloger les 40 occupant.e.s.

A l’orée de l’hiver, la réponse de l’état est clair : le silence et la force.

Le centre ville de Gap est pourtant doté d’un beau parc immobilier …vide.
Le maire, Roger Didier, présent et vaillant lors de l’expulsion de Cézanne, n’a pas daigné montrer son nez.

Réapproprions nous nos vi(ll)es
C’est avec bonne humeur et détermination que les demandeurs.euses d’asile soutenu.e.s par des collectifs et individu.e.s, décident de ne pas se laisser faire. Le Centre social autogéré CÉSAÏ répond à l’état : « Réapproprions nous nos vi(ll)es »

Face à la situation des exilé.e.s et laissés pour compte, à la misère sociale et au vide culturel de la ville de Gap, le CÉSAÏ ouvre donc ses portes rue de l’imprimerie.
Son but : proposer un hébergement, un lieu de solidarité, d’organisation et des activités libres et gratuites.

Que fleurissent les lieux de luttes !

Diffusez ! Partagez sans mesure !

image-2-768x045b

Nos actions

Communiqué de l’ouverture du centre social auto-géré de Gap

Après l’expulsion de la maison Cézanne et une semaine d’occupation de la place centrale de Gap, sans réponse des autorités aux demandes de logement des exilé.es mis.es à la rue, un bâtiment appartenant à l’Église a été occupé pour être les héberger. Le bâtiment offrant une belle surface en plein centre-ville et de belles possibilités d’utilisation, il peut aussi accueillir un centre social. Communiqué

 

http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article440&fbclid=IwAR2-AABzqi5-ul48S4D6_VYseuMctY-dCAVVQm_fXqF26_xGSyreDPTwSuA

tract-cesai-centre-social-autogere-gap